Spectacle. Fini.
Showcase. Fini.
Rapport de marketing. Fini
Mémoire. Fini
Maîtrise. (presque) Finie.

Je ne peux pas croire que dans deux semaines j'aurai terminé l'école (pour un bon bout de temps, je crois bien) et que j'aurai "maitrisé" l'art de jouer (...ha!). Je n’ai jamais vu filer le temps si vite qu'au cours de l'année qui vient de passer. Je me rappelle du moment où j'ai atterri à Bristol: j'étais complètement gaga et envoutée par le charme de l'Angleterre. Mais je me souviens surtout d'avoir pensé: c'est ben trop beau cette histoire-là, je suis ben trop heureuse. Je serai jamais capable de m'en remettre quand l'année sera finie. Dylan Thomas écrivait: "n'entre pas apaisé dans cette bonne nuit - mais rage, rage encor lorsque meurt la lumière." Quand j'étais plus jeune, j'avais tellement de difficulté à gérer les adieux. La dernière journée d'école se terminait toujours en festival de larmes, et puis quitter le camp d'été était une vraie torture qui finissait par se transformer en longue période de deuil. C'est pour cette raison que j'ai toujours commencé à ressentir la nostalgie dès le début des plus beaux moments de ma vie; parce que je songeais déjà à leur fin.

J'ai entamé cette année en me répétant constamment que la fin serait terrible. Cependant, je pense que la plus grande partie de l'apprentissage que j'ai fait cette année a été d'apprendre à laisser aller les vieux schèmes de pensée, les vieilles habitudes, mais surtout, le temps. Lorsque je suis stressée, j'ai tendance à me dire que c'est probablement que je ne suis pas assez toute. Je me dis: ouais, ben à mon âge, il a des tas de gens qui avaient accompli un paquet de choses déjà. Cette année, j'ai appris à respirer par le nez et à me rendre compte que tout est exactement comme il se doit d'être. J'ai tout ce qu'il faut. Tout le monde a tout ce qu'il faut.

Ma soeur m'a dit, à notre retour de l'Irlande, juste au moment de se dire au revoir, que la raison pour laquelle elle était capable de garder le moral lorsque les beaux moments tiraient à leur fin dans sa vie, c'est parce qu'elle savait que ça voulait aussi dire le commencement d'autres plus beaux moments.

J'ai si hâte aux nouveaux débuts. J'ai peur. Mais j'ai si hâte.

 

Comment